Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 21:43

aigle7.gif

***

 

Pour une amie qui va passer par un de ces moments, je lui ai promis de lui traduire mon expérience…c’était en 2007…

Courage à tous ceux et celles qui sont, ou qui ont un jour ou l'autre eu à franchir ce pas...c'est dans ces moments-là que la pensée de ceux qui nous aime frôle notre âme, et nous donne la force de nous accrocher au bord de notre vie...je vous aime...

 

 

1_Insomnia…

 

Long couloir au doux murmure,

Mes pas te frôlent à peine,

Et le sommeil, sous ses turpitudes,

M’abandonne dans ses affres d’ébène.

Les minutes longent les murs,

Pour me rattraper quand même.

Mais mon âme n’en a cure,

Elle vole par-delà les mers,

Sur un radeau fait d’écumes,

Jusqu’au royaume des rêves,

Où l’homme et la nature,

Façonnent une ère nouvelle.

Alors les heures, une à une,

Longent ce bel univers,

Pour se poser sans lacunes,

Tel un baiser sur mes paupières…

 

 

 2_Jour J…avant de …

 

Voilà que pointe le jour,

Et avec lui, toutes mes frayeurs.

La peur me prend dans ses atours,

Bientôt tournera l’aiguille des heures.

 

Es-tu prête petite Marie ?

Quelle question ! Non…non !

Et ma voix qui s’est tarie.

Je veux hurler…mais pas un son…

 

Petit message de tendresse,

Sous la paume de mes doigts,

En forme de caresse,

Où j’y laisse toute mon effroi.

 

Et je me laisse emporter,

À travers les couloirs fades.

Essayer de ne pas pleurer.

Je m’accroche au bord du rivage…

 

 

 

 3_Là où mon corps…

 

 

Phase 1

 

Quelle est cet étrange sommeil,

Qui me prend dans sa torpeur ?

Je reste pourtant en veille,

Sous un amalgame de couleurs.

Ma peau tremble sous le scalpel,

Et mon âme est en pleur…

 

 

Phase 2

 

Par la vitre…un coin du ciel,

Me couve pour enlever ma peur.

Dans un regard à l’iris clair,

Une expression s’échappe en douceur,

Et vient se poser en rai de lumière,

Comme un papillon sur mon cœur.

 

Phase 3

 

Je plane au-dessus de la civière,

Là où mon corps s’étale en sueur…

Mais je ne veux pas rester en arrière,

Je m’accroche à ces formes de chaleur,

Qui dansent…quel mystérieux ballet !

Et peu à peu une intense douleur,

Telle une vibration, en moi s’éveille.

Elle me ramène dans cette lueur,

Où baigne la salle blême,

Si froide que je stagne en apesanteur…

 

 

Phase 4

 

Je me sens bien…on m’emmène,

J’émerge de toutes ces profondeurs.

Et des visages qui me sont chers,

M’entourent comme un bouquet de fleurs.

Des mots pleins de tendresse,

Me font revenir peu à peu,

Dans l’univers de ceux qui m’aiment,

Là où les minutes deviennent des heures…

 

Petite Marie.

*

Una singular experiencia…

 

Para una amiga que va a pasar por uno de esos momentos, le prometí traducirle mi experiencia…era en 2007…

Coraje a todos aquellos y aquellas que están o han tenido un día u otro que atravesar ese paso…es en aquellos momentos que el pensamiento de los seres queridos roza nuestra alma, y nos da la fuerza de agarrarnos al borde de nuestra vida… les quiero...

 

 

1_Insomnia…

 

Largo pasillo con suave murmullo

Mis pasos a penas te rozan,

Y el sueño, bajo sus torpezas,

Me abandona en sus ansias de ébano.

Los minutos van a lo largo de las paredes,

Para recogerme a pesar de todo.

Pero mi alma no hace caso,

Vuela más allá de los mares,

Sobre una balsa hecha de espuma,

Hasta el reino de los sueños,

Donde el hombre y la naturaleza,

Dan forma a una nueva era.

Entonces las horas, una a una,

Van bordeando ese bello universo,

Para posarse sin huecos,

Tal un beso sobre mis párpados…

 

2_El gran día…antes de…

    

Ya apunta el día,

Y con él, todos mis espantos.

El miedo me toma en sus atavíos,

Pronto girará la aguja de las horas.

 

¿Estás lista pequeña María?

¡Vaya qué pregunta! ¡Que no!

Y mi voz que se agotó.

Quiero gritar… pero no sale ningún sonido…

 

Pequeño mensaje de ternura,

Bajo la palma de mis dedos,

En forma de caricia,

Donde dejo toda mi pavor.

 

Y me dejo llevar,

A través de los pasillos insulsos.

Tratar de no llorar.

Me agarro al borde del orillo…

 

3_Allí donde mi cuerpo…

 

Fase 1

 

Cual es ese sueño extraño,

¿Que me envuelve en su torpor?

Me quedo sin embargo en vela,

Bajo una amalgama de colores.

Mi piel tiembla bajo el escalpelo,

Y mi alma está en llantos…

 

Fase 2

 

Por la ventanilla, un rincón del cielo,

Me mima para quitarme el miedo.

En una mirada al iris nítido,

Una expresión se escapa con suavidad,

Y viene a posarse en rayo de luz,

Como una mariposa sobre mi corazón.

 

Fase 3

 

Planeo por encima de la camilla,

Dónde mi cuerpo esta tendido, empapado…

Pero no quiero quedarme atrás,

Me agarro a esas formas de calor,

Bailan… ¡Que misterioso ballet!

Y poco a poco un intenso dolor,

Tal una vibración, dentro de mí se despierta.

Me devuelve en el centro de ese fulgor,

Donde está inmersa la pálida sala,

Tan fría que me quedo estancada en ingravidez…

 

Fase 4

 

Me siento bien… me llevan,

Emerjo de todas esas profundidades.

Y rostros queridos,

Me rodean como un ramo de flores.

Palabras llenas de ternura,

Me hacen volver poco a poco,

En el universo de los que me quieren,

Allí dónde los minutos se vuelven horas…

 

Marisol 


Partager cet article

Repost 0
Published by petite marie - dans au gré des mots...
commenter cet article

commentaires

Krys 01/05/2009 11:16

Moi qui ai l'habitude de fréquenter les couloirs de l'hôpital et de rencontrer des malades, je ne pensais pas que certains pouvaient ressentir toutes ces choses. Très jolie interprétation du ressenti. Bien amicalement

Terlicoton 30/04/2009 08:06

Magnifique ce texteMerci petite MarieJ'aime beaucoup le changement de décor de ton blogbisousBéa

Mélancholia 30/04/2009 01:17

Superbe poème.Peur, tendresse, amour. Poignant.Comme je te retrouve dans ces paroles, grande soeur !Je t'embrasse,- Mèl -

Présentation

  • : LE BLOG DE PETITE MARIE
  • LE BLOG DE PETITE MARIE
  • : citations,poèmes et proses au fil du jour...en français et traduit en espagnol
  • Contact

Profil

  • petite marie(Marisol)
  • "Un instant de lucidité,
Est l’essence même de la vie,
Il est comme une Eternité,
Et d’une continuité infinie..."

 petite marie

EMAIL: marisol5000@gmail.com
  • "Un instant de lucidité, Est l’essence même de la vie, Il est comme une Eternité, Et d’une continuité infinie..." petite marie EMAIL: marisol5000@gmail.com

CLIQUEZ SI VOUS AIMEZ...RELAXE

Recherche

SUR L'AILE DU PAPILLON...











La violette
odorante
*
c'est la fleur qui me représente
discrète et touchante
si on la cueille, elle se métamorphose
elle est d'un beau mauve
fine par son essence
sur les âmes elle se pose
ses pensées sont tendre
comme les papillons de l'aube
et du matin au couchant
elle rejoint les fées des aulnes...

*
petite marie.







La violeta olorosa...

Es la flor que me representa
Discreta y conmovedora
Si la cosechan,se transforma
Tiene un encantador color violeta
Fina por su esencia
Sobre el alma se posa
sus pensamientos son ternura
como las mariposas del alba
Y desde por la manana
hasta que el sol se acuesta
Se une a las hadas de los alisos...




Archives

LE TEMPS EST PRECIEUX...







*
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruits de lumière.
Daumal (René)
*

Articles Récents

  • À travers tes yeux…
    Photo de Lee Jeffries Allez Henri, il faut se lever, il est l’heure ! Ah, facile à dire. La nuit a été longue et la douleur aussi. Et une demi-heure plus tard… J’arrive enfin dans la salle de bain. Heureusement qu’elle est près du lit ! Aïe, ouille, et...
  • Fin de semaine...Fin de semana...
    *** Un fin de semaine, tout simplement. Avec deux de nos petits-enfants, de belles émotions, de jeux, de ballades, de découvertes et de beaux paysages avec eux! Un fin de semana, simplemente. Con dos de nuestros nietos, bellas emociones, juegos, paseos,...
  • UN JOUR…UN GRAND SAGE…UN DIA … UN GRAN SABIO…
    Ce qui ne signifie pas que les obstacles ne sont pas importants mais si nous apprenons de ceux-ci alors c’est un cadeau immense que nous fait la vie, quand nous avons conscience de cela! N'abandonnons jamais notre lutte de tous les jours parce que l’aboutissement...
  • L’onde…d’une mère, La onda…de una madre…
    Dans l’onde de la journée Elle suit la courbe effilochée Le regard perdu dans son dur labeur N’arrive même pas à chasser ses peurs. Dans l’ombre de son passé Là où les regrets se sont arrêtés Elle s’accroche aux effluves du cœur Celui remplit de torpeur....
  • ALYSSIA,NOTRE 4ème PETIT-ENFANT
    Bonjour à tous, Ayant eu un empêchement après la naissance de notre petite princesse, je publie aujourd'hui l'heureux événement qui nous comblent de joie,les heureux grands-parents que nous sommes! *** *** Hola a todos, Como tuve un contratiempo despues...
  • POURQUOI...? PORQUE... ?
  • Terre Mère tu te nommes…Tierra Madre te llamas…
    Je n’ai que mon cœur pour te dire Combien mes yeux débordent Quand je te vois à l’agonie Mon âme doucement s’effiloche. Pourtant quand l’automne fait son nid Et y dépose ses couleurs rouge et or, Il me semble te voir sourire De celui qui dit : tu vois,...
  • Rien n'est gagné d'avance...chaque nouveau jour est à débattre... mais à la
    Rien n'est gagné d'avance...chaque nouveau jour est à débattre... mais à la fin du jour, nous chassons les nuages... Petite Marie
  • LAERBEEK PROMENADE SEPTEMBRE 2014
    LAERBEEK PROMENADE SEPTEMBRE 2014
  • En promenade…De paseo…
    En promenade… J’aime le sentier de terre Sur lequel je marche après la pluie Les senteurs qui viennent du ciel Avec lesquelles je me sens vivre. J’aime la goutte d’eau sur la feuille fraîche Où la lumière vient faire son nid Le vent qui fredonne un air...

RIGEL...


*

Regarde-moi bien,

Je ronronne et te sens,

Je ne suis pas loin,

Fouinant dans le vent.

Et si tu me caresses un brin,

Je te répondrai tendrement.

*

ET LES MOTS PANSENT LES MAUX..

Les mots déambulent,
En courbes et en ondes,
Se posent comme des bulles,
qui éclatent en réponses...
*
Dans cette mer de souvenirs,
les maux poussent les vagues,
Et le coeur vibre,
En tam tam sauvage.
*
Tout est en ébullition,
Dans nos pensées et nos espoirs,
Nos désirs en rébellion,
Chassent les idées noires.
*
Et c'est l'éveil à la terre,
Après un dur labeur,
Quand la pluie arrive du ciel,
effaçant toutes nos peurs.
*
Alors les mots pansent les maux,
Des graines magiques,
Qui ça et là se posent,
Et font que nos projets aboutissent...
Petite Marie.

MON REVE.....QU'IL SE REALISE.



Il était une fois,
A l'orée de moi
Des mots éternels,
Sur un arc-en-ciel.
Ils me parlent de toi...
ou est-ce de moi?
Un jour, alors que mon regard,
se perdait entre deux nuages,
j'entendis le son d'un message,
et mon âme lâcha les amarres...

--------------------------------------------------------------------------------------------------- Compteur de visite html gratuit et sans inscription