Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 22:18

enfant-de-turquie.jpg

***

Comme une caresse d’espoir…

 Je te demande pardon ma douceur, mon tendre prince, je te demande pardon si aujourd'hui je parle de ces petites filles, de ces femmes, de ces sœurs, de ces mères, de ces grands-mères, de toutes ces âmes qui n'ont pas eu le choix sur leur chemin de vie… et surtout qui ne savent pas qu'elles sont toutes des princesses.

Un jour elles ont eu leur cœur d'enfant arraché, leur sourire effacé, leur regard caché et leur âme déchirée…et surtout on leur a enlevé le droit d'être, tout simplement. Mais dans un coin de leur mémoire est tapie cette petite fille, la petite princesse qui un jour retrouvera ses ailes et volera vers sa liberté.

C'est pourquoi âme de mon âme, prince de mon cœur, je te demande pardon si aujourd'hui je ne t'ai pas parler d'amour mais je l'ai étalé sur toutes les princesses que nous sommes, pour que vous puissiez toujours garder dans vos mémoires que vous avez le droit de rêver comme un enfant, de rire jusqu'à en faire chanter les étoiles et de lever  haut le regard jusqu'à découvrir les merveilles de l'univers. Votre courage et votre dignité sont votre emblème car l'amour fait fleurir votre âme.

Je vous parle à vous toutes, petites filles, femmes, sœurs, mères, grands-mères, toutes les âmes qui n’ont pas eu le choix sur leur chemin de vie… et toutes celles qui vivent loin des leurs, de leur terre, de son odeur et dans leur cœur cette douleur, cette tristesse remplie de nostalgie.

C’est pourquoi vie de ma vie, je me sens princesse aujourd’hui et tout l’amour que j’ai en moi je l’étale ici dans chaque mot, dans chaque sentiment, dans chaque émotion, sur chaque âme, sur chacune de vous princesse.

C’est notre don, notre énergie, notre musique, notre amour…comme une caresse d’espoir…je vous aime.

Petite Marie

Como una caricia de esperanza… 

 

Te pido perdón mi dulzura, mi tierno príncipe, te pido perdón si hoy hablo de esas niñas, de esas mujeres, de esas hermanas, de esas madres, de esas abuelas, de todas esas almas que no tuvieron la elección sobre su camino de vida… y sobre todo que no saben que todas ellas son princesas.

Un día tuvieron su corazón de niña arrancado, su sonrisa borrada, su mirada escondida y su alma desgarrada… y sobre todo les quitaron el derecho a ser, simplemente. Pero en un rincón de su memoria se agazapa esa niña, la pequeña princesa que un día recobrará sus alas y volará hacia su libertad.

Es por eso, alma de mi alma, príncipe de mi corazón que te pido perdón si hoy no te he hablado de amor pero lo repartí en todas las princesas que somos para que todas vosotras podáis siempre guardar en vuestras memorias, que tenéis el derecho a soñar como una niña, a reíros hasta hacer cantar las estrellas y de levantar muy alta la mirada hasta descubrir las maravillas del universo. Vuestro coraje y vuestra dignidad son vuestro emblema porque el amor hace florecer vuestra alma.

Os hablo a todas vosotras, niñas, mujeres, hermanas, madres, abuelas, todas las almas que no tuvieron la elección sobre su camino de vida… y todas las que viven lejos de los suyos, lejos de su tierra, lejos de su olor y en su corazón ese dolor, esa tristeza llena de nostalgia.

Es por eso, vida de mi vida que me siento princesa hoy y todo el amor que tengo en mí lo extiendo aquí en cada palabra, en cada sentimiento, en cada emoción, sobre cada alma, sobre cada princesa.

Es nuestro don, nuestra energía, nuestra música, nuestro amor… como una caricia de esperanza… Os amo.

Marisol

***

Vidéo : Je ne comprends pas… de Petite Marie

 

Partager cet article

Repost 0
Published by petite marie(Marisol) - dans au gré des mots...
commenter cet article

commentaires

marlou 16/03/2013 06:44


Tu écris avec tant de sensibilité, Petite Marie au grand coeur !


Amitiés


 

petite marie(Marisol) 23/04/2013 20:50



merci ma chère Marlou, ta présence sur ma page me réchauffe le coeur,désolé pour le retard,j'ai pris du recul par rapport au net,mais tu restes dans mes pensées,gros bisous ma tendre amie et à
bientôt,Marisol



Lucie-y 10/03/2013 18:41





Mes félicitations pour ton livre de poésie, j'ai beaucoup aimé p'tite Marie ! Tu l'a édité chez qui? En fait, tu es très sensible, et ton romantisme me ressemble! Comment écrire si nous étions
toujours les deux pieds cimentés à terre 24h sur 24? Rire! Je t'envoie un bisou de Rillieux.


Lucy-e

petite marie(Marisol) 10/03/2013 19:03



un grand merci ma chère Lucie pour ton commentaire et pour ton appréciation sur mon livre de poésie. Comme c'était mon premier livre et que je ne connais rien au monde de l'édition j'ai cru
choisir le bon éditeur qui m'a coûté très cher et qui a fait faillite. En plus de n'avoir reçu qu'une misère pour le solde des ventes chez eux , j'ai dû racheter mes propres livres,enfin ceux que
j'ai pu. C'était "la société des écrivains". Mais c'est "publibook qui l'a repris,comme ça tu sais les éditeurs qu'il te faut éviter si jamais tu veux éditer un livre. Cela m'a décourager et du
coup,je n'ai plus chercher à éditer un livre. Mais j'espère un jour trouver un bon éditeur...merci pour ta sensibilité et ta compréhension de mes écrits,gros bisous mon
amie,Marisol 



deridder c 04/03/2013 22:55


merci ma petite étoile tu réchauffes notre âme et notre coeur de ta douceur ainsi que de ta sensibilité qui fait de toi cet être unique.


Douce nuit et gros kisous 


 

sarvenaz 04/03/2013 02:25


Bonjour Marie,


Merci "Grande" Marie d'avoir pensé aux autres, toi la princesse, à celles qui, malgré les fers et les baillons des magiciens de la nuit et de l'horreur, restent libres dans leurs pensées, un
endroit interdit aux akhounds tyrans. Merci Marie de penser à toutes celles que les démons humains veulent tenir et retenir en esclavage !


J'ai lu ton poème et vu la vidéo avec les larmes aux yeux ! Des larmes qui ont laissé un sillon brûlant sur mes joues.


Merci, encore une fois, Grande Marie.


Biz


 

Présentation

  • : LE BLOG DE PETITE MARIE
  • LE BLOG DE PETITE MARIE
  • : citations,poèmes et proses au fil du jour...en français et traduit en espagnol
  • Contact

Profil

  • petite marie(Marisol)
  • "Un instant de lucidité,
Est l’essence même de la vie,
Il est comme une Eternité,
Et d’une continuité infinie..."

 petite marie

EMAIL: marisol5000@gmail.com
  • "Un instant de lucidité, Est l’essence même de la vie, Il est comme une Eternité, Et d’une continuité infinie..." petite marie EMAIL: marisol5000@gmail.com

CLIQUEZ SI VOUS AIMEZ...RELAXE

Recherche

SUR L'AILE DU PAPILLON...











La violette
odorante
*
c'est la fleur qui me représente
discrète et touchante
si on la cueille, elle se métamorphose
elle est d'un beau mauve
fine par son essence
sur les âmes elle se pose
ses pensées sont tendre
comme les papillons de l'aube
et du matin au couchant
elle rejoint les fées des aulnes...

*
petite marie.







La violeta olorosa...

Es la flor que me representa
Discreta y conmovedora
Si la cosechan,se transforma
Tiene un encantador color violeta
Fina por su esencia
Sobre el alma se posa
sus pensamientos son ternura
como las mariposas del alba
Y desde por la manana
hasta que el sol se acuesta
Se une a las hadas de los alisos...




Archives

LE TEMPS EST PRECIEUX...







*
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruits de lumière.
Daumal (René)
*

Articles Récents

  • À travers tes yeux…
    Photo de Lee Jeffries Allez Henri, il faut se lever, il est l’heure ! Ah, facile à dire. La nuit a été longue et la douleur aussi. Et une demi-heure plus tard… J’arrive enfin dans la salle de bain. Heureusement qu’elle est près du lit ! Aïe, ouille, et...
  • Fin de semaine...Fin de semana...
    *** Un fin de semaine, tout simplement. Avec deux de nos petits-enfants, de belles émotions, de jeux, de ballades, de découvertes et de beaux paysages avec eux! Un fin de semana, simplemente. Con dos de nuestros nietos, bellas emociones, juegos, paseos,...
  • UN JOUR…UN GRAND SAGE…UN DIA … UN GRAN SABIO…
    Ce qui ne signifie pas que les obstacles ne sont pas importants mais si nous apprenons de ceux-ci alors c’est un cadeau immense que nous fait la vie, quand nous avons conscience de cela! N'abandonnons jamais notre lutte de tous les jours parce que l’aboutissement...
  • L’onde…d’une mère, La onda…de una madre…
    Dans l’onde de la journée Elle suit la courbe effilochée Le regard perdu dans son dur labeur N’arrive même pas à chasser ses peurs. Dans l’ombre de son passé Là où les regrets se sont arrêtés Elle s’accroche aux effluves du cœur Celui remplit de torpeur....
  • ALYSSIA,NOTRE 4ème PETIT-ENFANT
    Bonjour à tous, Ayant eu un empêchement après la naissance de notre petite princesse, je publie aujourd'hui l'heureux événement qui nous comblent de joie,les heureux grands-parents que nous sommes! *** *** Hola a todos, Como tuve un contratiempo despues...
  • POURQUOI...? PORQUE... ?
  • Terre Mère tu te nommes…Tierra Madre te llamas…
    Je n’ai que mon cœur pour te dire Combien mes yeux débordent Quand je te vois à l’agonie Mon âme doucement s’effiloche. Pourtant quand l’automne fait son nid Et y dépose ses couleurs rouge et or, Il me semble te voir sourire De celui qui dit : tu vois,...
  • Rien n'est gagné d'avance...chaque nouveau jour est à débattre... mais à la
    Rien n'est gagné d'avance...chaque nouveau jour est à débattre... mais à la fin du jour, nous chassons les nuages... Petite Marie
  • LAERBEEK PROMENADE SEPTEMBRE 2014
    LAERBEEK PROMENADE SEPTEMBRE 2014
  • En promenade…De paseo…
    En promenade… J’aime le sentier de terre Sur lequel je marche après la pluie Les senteurs qui viennent du ciel Avec lesquelles je me sens vivre. J’aime la goutte d’eau sur la feuille fraîche Où la lumière vient faire son nid Le vent qui fredonne un air...

RIGEL...


*

Regarde-moi bien,

Je ronronne et te sens,

Je ne suis pas loin,

Fouinant dans le vent.

Et si tu me caresses un brin,

Je te répondrai tendrement.

*

ET LES MOTS PANSENT LES MAUX..

Les mots déambulent,
En courbes et en ondes,
Se posent comme des bulles,
qui éclatent en réponses...
*
Dans cette mer de souvenirs,
les maux poussent les vagues,
Et le coeur vibre,
En tam tam sauvage.
*
Tout est en ébullition,
Dans nos pensées et nos espoirs,
Nos désirs en rébellion,
Chassent les idées noires.
*
Et c'est l'éveil à la terre,
Après un dur labeur,
Quand la pluie arrive du ciel,
effaçant toutes nos peurs.
*
Alors les mots pansent les maux,
Des graines magiques,
Qui ça et là se posent,
Et font que nos projets aboutissent...
Petite Marie.

MON REVE.....QU'IL SE REALISE.



Il était une fois,
A l'orée de moi
Des mots éternels,
Sur un arc-en-ciel.
Ils me parlent de toi...
ou est-ce de moi?
Un jour, alors que mon regard,
se perdait entre deux nuages,
j'entendis le son d'un message,
et mon âme lâcha les amarres...

--------------------------------------------------------------------------------------------------- Compteur de visite html gratuit et sans inscription