Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 21:25

coeur-20de-20f-C3-A9e.jpg

***

Je déambule dans les coulisses

Je lis, j’écoute, j’admire

Parfois je me mets à écrire

Mais souvent je reste une esquisse…

 *

Toi mon cœur, tu sais….que je ne suis pas un caméléon…je n’ai qu’une seule couleur nuancée, elle façonne mon intérieur. Et quand tes mots se posent sur mes yeux, ils se mouillent d’amour et coulent telle une rosée sur mon visage.

Toi mon doux manteau, tu vois…ce que les autres ne voient pas…tu es mon horizon où je m’aventure souvent entre la mer et le ciel et quand ils se rejoignent c’est comme un baiser que je pose sur tes lèvres.

*

Je suis différente

Parfois un peu évanescence

Ou alors moitié fragrance

Mais le tout enrobé de quintessence…

 *

Mes paupières closes sentent ton souffle chaud qui vient à passer comme une douce pensée, pour se poser sur mon âme ensommeillée. Elle m’enlace peu à peu pour épouser mes contours. C’est ainsi que je te sens…souvent ton coin de terre, de sable et de mer m’envahit comme une vague unique qui me baigne au plus profond. Ah, combien tu me manques d’être si loin, douceur de mon âme. Alors j’imagine…que je t’enlace et nous roulons du haut d’une dune de sable jusqu’à te faire éclater de rire, tellement que même les étoiles l’entendent.

 *

Je regarde par la fente du rideau

Avant qu’il ne se lève à nouveau

La foule dense essaie de panser ses maux

Indifférente, elle résonne comme un caveau…

 *

Je remonte les marches de ton ciel bleu

Là où je peux te dire ce que je veux

Et je reste en équilibre sur le bord. Je peux ?

Il déborde parfois d’un de tes vœux.

 *

Le rideau va bientôt se lever

La scène du monde est en train de changer

Reste avec moi de l’autre côté

Là où  la pièce d’amour puisse continuer…

 *

Je marche à l’ombre de tes pas quand je te cherche dans mes jours…ils viennent parfois se perdre dans mes nuits. Une corde vibre dans le lointain, serait-ce ta voix que m’apporte le vent dans une tendre mélodie ? Viens mon cœur, main dans la main, ouvrons la porte du temps, et dansons la valse à trois temps…et ensuite nous chevaucherons sur le jour jusqu’au soleil couchant. Et quand le dernier rayon se posera sur tes lèvres, je le recueillerai d’un baiser. Tu me diras : « rends-moi mon rayon, petite douceur » et je te le rendrai avec amour en caressant ton âme de la mienne…

Petite Marie.

 *

Soy diferente…

Deambulo en los bastidores

Leo, escucho, admiro

A veces me pongo a escribir

Pero a menudo soy un esbozo…

 *

Tú mi corazón, sabes.. .que no soy un camaleón… tengo un solo color matizado, da forma a mi interior. Y cuando tus palabras se posan sobre mis ojos, se mojan de amor deslizándose tal un rocío sobre mi rostro.

Tú mi suave manto, ves… lo que otros no ven… eres mi horizonte donde a menudo me aventuro entre el mar y el cielo y cuando se reúnen es como un beso que deposito sobre tus labios.

 *

Soy diferente

A veces un poco evanescencia

O bien la mitad fragancia

Pero el todo envuelto de quintaesencia…

 *

Mis párpados cerrados sienten tu soplo cálido que viene a pasar como un suave pensamiento, para posarse sobre mi alma adormilada. Me envuelve poco a poco para recorrer todos mis contornos. Así es como a menudo te siento… tu rincón de tierra, de arena y de mar me invade como una ola única que me baña en lo más profundo. Ay, cuánto me faltas de estar tan lejos, dulzura de mi alma. Entonces imagino que te abrazo estrechamente y rodamos desde lo alto de una duna de arena hasta hacerte reír a carcajadas, tanto que hasta las estrellas lo oyen.

 *

Miro por la hendidura de la cortina

Antes de que se abra de nuevo

La muchedumbre densa trata de curar sus males

Indiferente, resuena como un panteón…

 *

Vuelvo a subir los peldaños de tu cielo azul

Allí dónde puedo decirte lo que quiero

Y me quedo en equilibrio sobre el borde. ¿Puedo?

Desborda a veces de uno de tus deseos.

*

La cortina se va a abrir pronto

La escena del mundo está cambiando

Quedate conmigo del otro lado

Allí dónde la obra de amor pueda continuar…

 *

Camino al amparo de tus pasos cuando te busco en mis días… vienen para perderse a veces en mis noches. ¿Una nota vibra en la lejanía, será tu voz que me trae el viento en una dulce melodía? Ven mi corazón, mano en la mano, abramos la puerta del tiempo, y bailemos el vals de tres tiempos y luego cabalgaremos sobre el día hasta la puesta del sol. Y cuando el último rayo se pose sobre tus labios, lo recogeré de un beso. Me dirás: " devuélveme mi rayo, pequeña dulzura " y te lo devolveré con amor acariciando tu alma de la mía…

Marisol

Safe Creative #1101178276712

Partager cet article

Repost 0
Published by petite marie(Marisol) - dans au gré des mots...
commenter cet article

commentaires

Loran 19/12/2010 10:25



exquise esquisse ;))


Bisou



petite marie(Marisol) 26/12/2010 16:30



un grand merci Loran pour ton commentaire, je profite pour te souhaiter un joyeux noël et une merveilleuse nouvelle année 2011 et que tous tes rêves se réalisent,bisous



Eryndel 17/12/2010 18:58



Bonsoir,


Ce poème est une belle métaphore de l'amour, thème cher à ton coeur, semble-t-il. L'idée du thème de la scène est originale, je n'y aurais pas pensé... 


Bonne soirée et à bientôt.

Eryndel 



petite marie(Marisol) 26/12/2010 16:29



oui très cher à mon coeur car je sais qu'il existe partout et en chacun de nous et dans toutes les choses qui nous entourent,et nous vivons sur la scène d'un monde qui ne demande qu'à
croire,bisous



clementine 16/12/2010 23:44



un tete qui est paisible et apaisant.


bonne nuit


clem



petite marie(Marisol) 26/12/2010 16:27



c'est la paix que je veux déposer sur les âmes qui me lisent en toute simplicité,bisous



Présentation

  • : LE BLOG DE PETITE MARIE
  • LE BLOG DE PETITE MARIE
  • : citations,poèmes et proses au fil du jour...en français et traduit en espagnol
  • Contact

Profil

  • petite marie(Marisol)
  • "Un instant de lucidité,
Est l’essence même de la vie,
Il est comme une Eternité,
Et d’une continuité infinie..."

 petite marie

EMAIL: marisol5000@gmail.com
  • "Un instant de lucidité, Est l’essence même de la vie, Il est comme une Eternité, Et d’une continuité infinie..." petite marie EMAIL: marisol5000@gmail.com

CLIQUEZ SI VOUS AIMEZ...RELAXE

Recherche

SUR L'AILE DU PAPILLON...











La violette
odorante
*
c'est la fleur qui me représente
discrète et touchante
si on la cueille, elle se métamorphose
elle est d'un beau mauve
fine par son essence
sur les âmes elle se pose
ses pensées sont tendre
comme les papillons de l'aube
et du matin au couchant
elle rejoint les fées des aulnes...

*
petite marie.







La violeta olorosa...

Es la flor que me representa
Discreta y conmovedora
Si la cosechan,se transforma
Tiene un encantador color violeta
Fina por su esencia
Sobre el alma se posa
sus pensamientos son ternura
como las mariposas del alba
Y desde por la manana
hasta que el sol se acuesta
Se une a las hadas de los alisos...




Archives

LE TEMPS EST PRECIEUX...







*
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruits de lumière.
Daumal (René)
*

Articles Récents

  • À travers tes yeux…
    Photo de Lee Jeffries Allez Henri, il faut se lever, il est l’heure ! Ah, facile à dire. La nuit a été longue et la douleur aussi. Et une demi-heure plus tard… J’arrive enfin dans la salle de bain. Heureusement qu’elle est près du lit ! Aïe, ouille, et...
  • Fin de semaine...Fin de semana...
    *** Un fin de semaine, tout simplement. Avec deux de nos petits-enfants, de belles émotions, de jeux, de ballades, de découvertes et de beaux paysages avec eux! Un fin de semana, simplemente. Con dos de nuestros nietos, bellas emociones, juegos, paseos,...
  • UN JOUR…UN GRAND SAGE…UN DIA … UN GRAN SABIO…
    Ce qui ne signifie pas que les obstacles ne sont pas importants mais si nous apprenons de ceux-ci alors c’est un cadeau immense que nous fait la vie, quand nous avons conscience de cela! N'abandonnons jamais notre lutte de tous les jours parce que l’aboutissement...
  • L’onde…d’une mère, La onda…de una madre…
    Dans l’onde de la journée Elle suit la courbe effilochée Le regard perdu dans son dur labeur N’arrive même pas à chasser ses peurs. Dans l’ombre de son passé Là où les regrets se sont arrêtés Elle s’accroche aux effluves du cœur Celui remplit de torpeur....
  • ALYSSIA,NOTRE 4ème PETIT-ENFANT
    Bonjour à tous, Ayant eu un empêchement après la naissance de notre petite princesse, je publie aujourd'hui l'heureux événement qui nous comblent de joie,les heureux grands-parents que nous sommes! *** *** Hola a todos, Como tuve un contratiempo despues...
  • POURQUOI...? PORQUE... ?
  • Terre Mère tu te nommes…Tierra Madre te llamas…
    Je n’ai que mon cœur pour te dire Combien mes yeux débordent Quand je te vois à l’agonie Mon âme doucement s’effiloche. Pourtant quand l’automne fait son nid Et y dépose ses couleurs rouge et or, Il me semble te voir sourire De celui qui dit : tu vois,...
  • Rien n'est gagné d'avance...chaque nouveau jour est à débattre... mais à la
    Rien n'est gagné d'avance...chaque nouveau jour est à débattre... mais à la fin du jour, nous chassons les nuages... Petite Marie
  • LAERBEEK PROMENADE SEPTEMBRE 2014
    LAERBEEK PROMENADE SEPTEMBRE 2014
  • En promenade…De paseo…
    En promenade… J’aime le sentier de terre Sur lequel je marche après la pluie Les senteurs qui viennent du ciel Avec lesquelles je me sens vivre. J’aime la goutte d’eau sur la feuille fraîche Où la lumière vient faire son nid Le vent qui fredonne un air...

RIGEL...


*

Regarde-moi bien,

Je ronronne et te sens,

Je ne suis pas loin,

Fouinant dans le vent.

Et si tu me caresses un brin,

Je te répondrai tendrement.

*

ET LES MOTS PANSENT LES MAUX..

Les mots déambulent,
En courbes et en ondes,
Se posent comme des bulles,
qui éclatent en réponses...
*
Dans cette mer de souvenirs,
les maux poussent les vagues,
Et le coeur vibre,
En tam tam sauvage.
*
Tout est en ébullition,
Dans nos pensées et nos espoirs,
Nos désirs en rébellion,
Chassent les idées noires.
*
Et c'est l'éveil à la terre,
Après un dur labeur,
Quand la pluie arrive du ciel,
effaçant toutes nos peurs.
*
Alors les mots pansent les maux,
Des graines magiques,
Qui ça et là se posent,
Et font que nos projets aboutissent...
Petite Marie.

MON REVE.....QU'IL SE REALISE.



Il était une fois,
A l'orée de moi
Des mots éternels,
Sur un arc-en-ciel.
Ils me parlent de toi...
ou est-ce de moi?
Un jour, alors que mon regard,
se perdait entre deux nuages,
j'entendis le son d'un message,
et mon âme lâcha les amarres...

--------------------------------------------------------------------------------------------------- Compteur de visite html gratuit et sans inscription